COMGEND - Commandant de la gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie et les îles Wallis et Futuna

 
Portrait- C1

Général Nicolas Matthéos

Nommé le 1er juillet à la tête des gendarmes du territoire, Nicolas MATTHÉOS a été promu au grade de général de brigade le même jour.

Formé à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr puis à l’école des officiers de gendarmerie de Melun, il connaît bien les problématiques de l’outre-mer et de la Nouvelle-Calédonie. Dans sa carrière, il a notamment commandé la compagnie de Nouméa et des Îles Loyautés, de 2004 à 2007. Puis, de 2014 à 2017, il a occupé les fonctions de chef d’état major auprès du commandement de la gendarmerie de Guadeloupe. En métropole, son expérience en tant que commandant d’une unité de gendarmerie mobile à Hyères (83), d’une unité de sécurité routière à Montpellier (34) et du groupement de Saône et Loire (71) lui a permis d’appréhender des situations opérationnelles diverses.

Il a également eu l’occasion de servir à la direction générale de la gendarmerie, dans le dialogue social interne et en tant que chargé de mission auprès du directeur des personnels.

Il est arrivé sur le territoire en octobre 2021 en tant que commandant en second de la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie.

Agé de 48 ans, le général de brigade Nicolas MATTHÉOS est marié et père de 6 enfants, dont une fille née en Nouvelle-Calédonie.


Gendarmerie Nationale - NC

La gendarmerie de Nouvelle-Calédonie et des îles Wallis et Futuna est forte d'environ 855 militaires qui agissent sur 98% de la Grande Terre et sur les îles Loyautés au profit de plus de 170 000 personnes.

Le commandement de la gendarmerie exerce ainsi en Nouvelle-Calédonie son autorité sur les unités de gendarmerie territoriale réparties en 4 compagnies, 27 brigades et 8 unités spécialisées et sur 5 unités de gendarmerie mobile constituées en groupement tactique gendarmerie (GTG).

Les missions réalisées par les militaires de la gendarmerie sur le territoire sont analogues à celles des unités de métropole, même si quelques spécificités liées au contexte locale existent.

Ces missions relèvent notamment de :

  • l'exercice de la police judiciaire,
  • la lutte contre l'insécurité routière,
  • la recherche du renseignement,
  • la police administrative et militaire.

Les escadrons déplacés de métropole pour une durée de 3 mois participent à toutes les missions qui concourent à garantir la paix publique. Ainsi, ils renforcent en particulier les formations territoriales dans leur mission de sécurité publique générale tout en étant en mesure  d'intervenir au maintien de l'ordre si la gravité de la situation l'exige.

La géographie du territoire impose à la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie la mise en œuvre de moyens spécifiques : des véhicules tout terrain, deux hélicoptères de type Ecureuil, un peloton de surveillance et d'intervention à cheval (PSIC), des véhicules blindés à roue de la gendarmerie (VBRG) et des moyens nautiques adaptés aux espaces maritimes. La gendarmerie nationale, plus que toute autre institution, est amenée à prendre en considération dans l'exercice de ses missions les particularités propres à la Nouvelle Calédonie.

L'éloignement de la métropole, l'insularité, le climat et le relief génèrent des contraintes logistiques importantes. Ainsi, les services logistiques et la composante logistique du GTG doivent assurer, selon une organisation pointilleuse :

  • l'approvisionnement des unités, souvent isolées;
  • l'entretien des infrastructures immobilières;
  • l'entretien du parc automobile et de l'ensemble du matériel.

Pour plus d'infos sur l’institution : www.gendarmerie.interieur.gouv.fr  
Pour plus d'infos recrutement : www.lagendarmerierecrute.fr  

Urgence

En cas d'urgence, composez le 17


+ d'infos ?

Consultez la page de la Gendarmerie


Coordonnées et contacts

BP R3 98851 NOUMEA CEDEX

Tél : (687) 29.51.00