Conditions et critères d'attribution

 
 
La MACMission aux Affaires Culturelles intervient uniquement en complément d’au moins une institution calédonienne (provinces ou gouvernement) et ne peut être le principal financeur. Des ressources propres et des financements privés doivent financer une part substantielle du projet.

Dans la limite des disponibilités budgétaires, priorité sera donnée aux projets :

  • de diffusion et d’action en faveur des publics, notamment éloignés de l’offre culturelle,
  • structurants de dimension ou d’intérêt « pays », impliquant si possible plusieurs provinces,
  • disposant d’un volet d’échange avec l’extérieur du territoire (accueil d’artistes ou d’œuvres ou diffusion à l’extérieur de la Nouvelle-Calédonie),
  • ayant une dimension de rééquilibrage territorial en faveur des zones où l’offre culturelle est moins étoffée,
  • dont le(s) porteur(s)  n’a (ont) jamais bénéficié de subvention de l’Etat.

Par ailleurs, il est rappelé que tous les bénéficiaires de subventions publiques doivent être en règle vis-à-vis du droit du travail, du droit fiscal et du droit de la propriété intellectuelle (versement des droits à la SACENC notamment).