Le service civique : une priorité de l'Etat en partenariat avec les collectivités locales

 

La jeunesse reste une priorité dans l’action de l’Etat en appui aux collectivités locales en Nouvelle-Calédonie. Cet engagement fort et tangible se traduit par l’importance des moyens consacrés par l’Etat aux politiques en faveur de la jeunesse. La mise en œuvre du service civique est un élément structurant de cette politique jeunesse. Elle repose sur une méthode de travail fondée sur la concertation, le partenariat et l’ancrage territorial.

Le service civique offre aux jeunes calédoniens volontaires l’opportunité de servir les valeurs de la République, de s’engager dans un projet collectif et d’effectuer une mission d’intérêt général auprès des collectivités publiques ou du milieu associatif. Il permet au volontaire de s’accomplir dans des champs aussi divers que l’environnement, l’éducation, la citoyenneté, la solidarité, la santé ou le sport.

La densité du réseau associatif en Nouvelle-Calédonie et l’appui du centre d’information jeunesse constituent une véritable opportunité pour déployer efficacement le dispositif, donner du corps à l’engagement citoyen de la jeunesse, et renforcer nos objectifs de cohésion nationale et de mixité sociale.

Le Service Civique a aussi pour but d’ouvrir à tout jeune l’accès à la mobilité internationale. C’est l’objet du Service Civique international qui permet au volontaire de s’engager dans des actions de type humanitaire ou de développement international pour répondre aux besoins des populations locales.

Politiques publiques d’engagement en direction des jeunes

-          Service civique

-          Information jeunesse

-          Mobilité