Les bureaux de vote délocalisés

 

Les bureaux de vote délocalisés (BVD)

La loi organique du 19 avril 2018 donne la possibilité aux électeurs des communes de Bélep, Ouvéa, Lifou, Maré et de l’île des Pins résidant sur la Grande Terre de voter dans un bureau de vote délocalisé, à Nouméa.

Personnes inscrites en 2018 pour voter en bureau de vote délocalisé

Les personnes qui ont opté en 2018 pour voter dans un bureau de vote délocalisé n'ont eu aucune démarche à effectuer : leur option de 2018 reste valide si elles souhaitent de nouveau voter à Nouméa le 4 octobre 2020.

Elles peuvent néanmoins choisir de « désopter » pour le 2ème scrutin et renoncer à leur inscription dans un BVD afin de voter en 2020 dans leur commune d’inscription.

En 2018, les personnes concernées ne pouvaient opter pour un bureau de vote délocalisé qu’en se rendant au centre administratif du haut-commissariat à Nouméa. En 2020, elles ont aussi pu opter dans les autres sites, que ce soit en province nord (Koné et Poindimié), en province des îles Loyauté (Lifou) ou en province sud (La Foa).

Inscription

Les personnes souhaitant s’inscrire dans un bureau de vote délocalisé ont pu le faire entre le 2 juin et le 17 juillet 2020 de 8h à 16 heures. Des permanences d’accueil supplémentaires ont été mises en place les samedis 4 et 11 juillet de 8h à 13h, et le lundi 13 juillet de 8h à 13h

Au total, ce sont près de 3 000 personnes qui se sont présentées dans les services du haut-commissariat entre le 2 juin et le 17 juillet 2020 : 1 912 pour formuler une demande d’inscription, 1 000 pour une demande de vérification, et 26 pour « désopter ». La première campagne d’inscription de 2020 s’et donc traduite par l’inscription de 1 912 électeurs supplémentaires répartis comme suit :

Communes Electeurs
Bélep 38
Ile des Pins 34
Lifou 963
Maré 437
Ouvéa 440
Total général 1 912

Entre 2018 et 2020, 237 électeurs ont été radiés de leur commune d’inscription soit pour cause de décès soit pour cause d’inscription dans une autre commune. Ce sont donc, à ce jour, 4 983 électeurs des communes de Belep, Ouvéa, Lifou, Maré et de l’Ile des Pins qui sont inscrites en bureaux de vote délocalisés.

Communes Electeurs
Bélep 165
Ile des Pins 156
Lifou 2 349
Maré 1 226
Ouvéa 1 087
Total général 4 983

Pour répondre à la demande de permettre aux électeurs n’ayant pu se déplacer pour s’inscrire dans un bureau de vote délocalisé lors de la période d’option de 2020, l’Etat propose que soit ouverte une période complémentaire du 30 août au 5 septembre 2020.

Le projet de décret prévoyant cette période complémentaire a été soumis à l’avis du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, qui a rendu un avis sans observations lors de sa séance du mardi 18 août. Le Congrès, lors de l’examen du texte en séance plénière du vendredi 21 août, a demandé que la période d’option complémentaire s’étende sur deux semaines et s’achève donc le 12 septembre, et que les horaires d’ouverture des services du haut-commissariat soient élargis. Le projet de décret sera examiné par la section de l’intérieur du Conseil d’Etat le jeudi 27 août.

Le vote en bureau délocalisé

À l’occasion de l’enregistrement de la demande au Haut-commissariat, un récépissé attestant du dépôt de la demande a été remis à l’électeur. Il recevra sa carte électorale spéciale pour le référendum ainsi que toute la propagande électorale à son adresse dans sa commune insulaire.

Pour le référendum du 4 octobre 2020, les bureaux de vote délocalisés seront implantés à Rivière salée, dans la salle omnisport Ernest Veyret et la salle de boxe municipale Vincent Kafoa. Le lieu du BVD sera indiqué sur la carte électorale que l’électeur recevra mi-septembre.