Actualités

Précision sur l'action de l'Etat au Pic aux morts

 
 
Précision sur l'action de l'Etat au Pic aux morts

Le haut-commissariat de la République tient à apporter les précisions suivantes sur l’action engagée par l’Etat au Pic aux Morts.

La société d’équipement de Nouvelle-Calédonie (SECAL) est concessionnaire de l’aménagement de la ZACZone d'aménagement concerté dite de « Dumbéa-sur-Mer ». Dans ce cadre, elle est chargée d’acquérir les terrains nécessaires à l’opération d’aménagement, de réaliser les travaux de viabilisation, d’aménager les espaces publics et de construire des équipements collectifs.

 

Tous les terrains acquis par la SECAL sont des terres de droit commun. Toutefois, les autorités coutumières ont exprimé des revendications foncières que le concédant, la province Sud, a demandé à la SECAL de prendre en considération.

 

Le 25 janvier 2018, un accord est intervenu entre la province Sud, la SECAL, le clan Tèe Waka, la chefferie de La Conception et la grande chefferie du district de Pont-des-Français. Les responsables coutumiers ont signé ce protocole d’accord. Seul le GDPL Taku, pourtant issu du clan Tèe Waka, n’a pas souhaité le signer.

 

Aux termes de cet accord, plusieurs parcelles ont été cédées gratuitement à l’ADRAF et aux autorités coutumières dûment habilités (48 hectares), lesquelles ont considéré comme satisfaites les revendications foncières exprimées et sont engagées à permettre la réalisation de l’opération d’aménagement selon le programme validé par la province Sud.