Actualités

Concours national de gardien de la paix

 
 
Concours national de gardien de la paix

Les épreuves écrites du concours national de gardien de la paix se dérouleront vendredi 15 septembre. Au total, 399 personnes se sont portées candidates en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna.

Cette année, ce sont 3548 postes qui sont à pourvoir au niveau national. Afin d’assurer une stricte égalité entre les candidats du territoire, les épreuves sont organisées cette année dans les trois provinces de la Nouvelle-Calédonie par le Secrétariat général pour l’administration de la police (SGAP) ainsi qu’à Wallis et à Futuna.

  • En province Nord (8 candidats), les épreuves se déroulent à la subdivision administrative de Koné
  • En province des Îles Loyauté (15 candidats), au Faré de la province des Îles
  • En province Sud (360 candidats),  trois centres d’examen sont mis en place : à la mairie de Nouméa, à la Direction territoriale au recrutement et à la formation (école de police de Normandie), et à la province Sud (salle d’honneurs)
  • A Wallis-et-Futuna (16 candidats), au Falé de la République de l’administration supérieure à Wallis et au Falé de la délégation de Futuna

Ce dispositif exceptionnel mobilisera une quarantaine d’agents du haut-commissariat, sous la conduite du Secrétariat général pour l’administration de la police.

Les candidats sont invités à se présenter sur site à 5 heures du matin pour mise en loge (début des épreuves à 7 heures), munis de leur convocation et d’une pièce d’identité.

Ces épreuves contribuent à la phase d’admissibilité et sont composées de questionnaires à choix multiples, d’une étude de texte ainsi que de tests psychotechniques.

Les résultats seront publiés le 19 octobre 2017.

En cas d’admissibilité, les candidats devront passer des épreuves physiques éliminatoires.

Enfin, les épreuves d’admission comporteront, outre des tests sous la forme de questions réponses, une conversation avec le jury et une épreuve de langue obligatoire pour les candidats externes.

Les résultats définitifs seront connus en mars 2018.

A l’issue d’une scolarité d’une année au sein d’une école de police en Métropole, les lauréats de ce concours serviront selon deux types d’affectation (qu’ils ont préalablement choisi lors de l’inscription) :

- Une première affectation en Île de France, ou

- Une première affectation nationale (hors Île de France)