L’État accélère le versement de ses dotations et le paiement de ses factures

 
 
Les agents de la Plateforme Chorus

Les agents de la Plateforme Chorus

Les agents de la plateforme CHORUS sont mobilisés pour assurer la continuité du paiement des factures aux entreprises et du versement des subventions aux collectivités calédoniennes, malgré la crise sanitaire du Covid-19.

Les agents du Centre de Services Partagés Interministériel (CSPI) du Haut-commissariat, la « plateforme CHORUS », restent fortement mobilisés depuis le début de la période de confinement et maintiennent leur activité qui est essentielle dans la réduction des conséquences négatives de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus COVID-19 à laquelle fait actuellement face le territoire.

Pour ce qui est des collectivités calédoniennes, l’État s'est engagé à les accompagner financièrement afin qu’elles puissent faire face rapidement aux besoins inhérents à cette crise sanitaire. C’est dans cet objectif qu’il a accéléré le versement des dotations aux collectivités locales.

Ainsi, depuis le 24 mars, les agents du CSPI ont assuré, dans des délais réduits, le versement de 6,42 milliards de francs CFP de dotation de compensation des transferts de compétences (DGC) à la Nouvelle-Calédonie, et de 7,9 milliards de francs CFP de dotation globale de fonctionnement (DGF) aux provinces et de. Ces dernières ont également perçu 1,36 milliard de francs CFP au titre de la dotation globale de construction et d'équipement des collèges (DGCEC).

En outre, afin que les entreprises et artisans du secteur privé ne subissent encore plus les effets négatifs de la crise sanitaire, 730 demandes de paiement ont été traitées dans un délai raccourci par rapport au délai de traitement habituel.

Enfin, parce qu’en période de crise, il est nécessaire de continuer à traiter les dossiers de gestion courante, tout a été mise en œuvre pour que puissent être versés les Allocations aux Parents d’Enfants Handicapés (APEH), les subventions aux communes liées aux contrats de développement et le salaire des fonctionnaires de l’État notamment.

Plus que jamais, les services de l’État, et notamment du Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie, restent mobilisés.