Actualités

18 septembre - Participation citoyenne au Mont-Dore

 
 

La commune du Mont-Dore a signé ce mardi 18 septembre un protocole avec l'Etat afin de mettre en place le dispositif Participation citoyenne dans les quartiers de Yahoué, Saint-Michel, du Vallon Dore et du Mont-Dore Sud.

Mis en place en décembre 2011 dans de nombreuses communes françaises, le dispositif « Participation citoyenne »  est  basé  sur  un  partenariat  entre  les  forces  de  sécurité  intérieure,  le  maire  et  la population.  Il  se  concrétise  grâce  au  signalement  par  les  habitants  de  tout  déplacement  ou comportement pouvant paraître anormal voire suspect dans leur quartier aux forces de sécurité.

Les objectifs

L’objectif de ce dispositif complémentaire de proximité dans la lutte contre les cambriolages est de  créer un réseau de contact entre voisins pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs biens. Il s’agit principalement d’établir une solidarité de voisinage afin de développer la prévention de proximité tout en permettant d’améliorer la réactivité des forces de sécurité. Ce dispositif n’a pas vocation à se substituer à l’action de la gendarmerie.

La  démarche  de  participation  citoyenne  consiste  à  sensibiliser  les  habitants d’une commune  en les associant à la protection de leur cadre de vie et a pour objectif de faire  évoluer  les  comportements  pour  mettre  en  échec  la  délinquance :  cambriolages, vols liés aux véhicules, incivilités, etc.

La population est encouragée :

-  à adopter une attitude vigilante et solidaire

-  à prendre des mesures simples de prévention

-  à constituer une chaîne d’alerte entre le référent de quartier et les acteurs de la sécurité

-  à informer les forces de l’ordre de tout fait inhabituel

Il s’agit d’un dispositif préventif destiné à compléter l’action des forces de l’ordre. Il est encadré par un  protocole  - signé  entre la commune, le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie et la gendarmerie nationale - qui  en  définit  les  modalités  pratiques  et  les  procédures d’évaluation.

Le rÔle de chacun

Les résidents

Ils  adoptent  des  pratiques élémentaires  de  prévention comme  la  surveillance  mutuelle des  habitations  en  l’absence  de leurs occupants, le ramassage du courrier,  le  signalement  au référent  de  quartier  des démarcheurs  suspects  et  des faits de dégradations.

Le référent de quartier

Il fait le lien avec la municipalité et les forces de l’ordre.

Le maire

Pivot  en  matière  de  prévention de  la  délinquance  dans  sa commune,  le  maire  est  chargé de  la  mise  en  œuvre,  de l’animation  et  du  suivi  du dispositif.

Les forces de l’ordre

Le  dispositif  est  strictement encadré  et  les  forces  de  l’ordre veillent  à  ce  que  chacun  reste dans  son  rôle.  Les  relations entre les habitants d’un quartier et les forces de l’ordre s’en trouvent alors renforcées. La  participation  citoyenne  est  un  outil  complémentaire  aux  autres  actions  de  prévention  de  la délinquance mises en œuvre au quotidien.